Publication

Pour une économie collaborative sociale et solidaire

Dans cette étude, Jacques Debry administrateur délégué de Febecoop, s’intéresse au phénomène grandissant de l’économie collaborative. Il pointe du doigt ses dérives et explore les opportunités qu’offre cette nouvelle tendance économique en se basant sur le modèle coopératif.

L’économie sociale a pour vocation de s’intéresser à tous les secteurs économiques : a priori, toute activité économique utile pourrait être exercée dans le cadre de l’économie sociale. Les seules limites viennent des contraintes que l’économie sociale se donne à elle- même, c.à.d. des caractéristiques qui l’identifient et auxquelles elle entend se conformer :

• primauté de la personne sur le capital
• finalité de service et non de profit
• contrôle démocratique non basé sur la détention du capital
• autonomie de gestion
• développement durable
• intégration sociale

Et, lorsque l’économie sociale déploie une activité dans un domaine, c’est précisément pour faire valoir ces principes, autrement dit pour faire de l’économie autrement, en intégrant les valeurs qu’elle défend dans la pratique entrepreneuriale.

Or, il est un nouveau champ d’activité économique, un nouveau modèle d’activité économique, apparu il y une bonne dizaine d’années, qui doit interpeller l’économie sociale à un double titre : celui de l’économie dite collaborative.


Source: « Pour une économie collaborative sociale et solidaire », une étude de Jacques Debry

Commander

Publication - Papier - payant

Adresse de livraison

Adresse de facturation

Adresse de facturation

Checkboxes
Publication - Digitale - Payant

Adresse de facturation

Checkboxes
Si vous avez des questions ou besoin d'informations supplémentaires prenez contact avec nous